Fermer

Projet de loi “Mesures d’urgence économiques et sociales”

Le Projet de loi « Mesures d’urgence économiques et sociales » a été adopté définitivement vendredi soir par le Sénat.

PS et Communistes se sont abstenus alors que les autres groupes ont voté pour le texte tout en précisant qu’il s’agissait d’un vote de responsabilité et non d’adhésion. Quand la maison brûle, il n’est pas responsable d’ajouter de l’huile sur le feu. Toutefois pour les groupes LR et Union Centriste, par les voix de Bruno RETAILLEAU et de Vincent CAPO-CANELLAS, ce texte de loi ne traite aucunement du problème de fond qui existe dans notre pays et ne règlera pas la situation. Inscrit dans la précipitation , il n’est pas pensé dans le détail et il demeure encore de nombreuses approximations quant à son application. Il crée surtout de nouvelles fractures dans notre pays parmi les salariés du privé, mais aussi entre les salariés du privé et ceux du public, il génère par ailleurs de nouveaux effets de seuil, alors qu’aujourd’hui l’urgence est de retrouver l’unité de la Nation. Il faut espérer que cette loi à dix milliards d’euros qui met un peu plus les finances publiques dans le rouge ne soit pas l’unique réponse du gouvernement à l’attente légitime des travailleurs pauvres. Une refonte de notre système social et fiscal doit être menée rapidement pour que ceux qui travaillent puissent accéder à une vie digne où loyer, chauffage et alimentation ne soient pas un tracas quotidien.